HISTOIRE

 

Premier sujet : Dissertation

 

Le multipartisme en Côte d’Ivoire de 1946 à 1959.

 

Deuxième sujet : Commentaire de document

 

L’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) tiendra, du 2 au 11 Juillet à Lusaka, capitale de la Zambie, ses dernières assises : 13e session ordinaire du Comité des ambassadeurs, 74e session ordinaire du Conseil des ministres, 9e session ordinaire de la Communauté économique africaine et 37e assemblée des chefs d’Etat et de gouvernement. Cette assemblée marquera, du 9 au 11 juillet, le dernier sommet de l’OUA.

Créée le 25 mai 1963 à Addis-Abeba, l’OUA cédera la place, à partir de l’année prochaine, à l’Union Africaine. L’Union Africaine sera, elle, dirigée par la conférence de l’Union, composée par les chefs d’Etat et de gouvernement, le Conseil exécutif (ministres), la commission, ainsi que par plusieurs autres institutions. Il s’agit, par rapport à l’OUA d’un double saut qualitatif sur les plans politique (évolution progressive vers une organisation communautaire dotée de certains pouvoirs) et structurel.

L’Union Africaine, dont les premiers contours ont été définis à Syrte I, en Lybie, au cours d’un sommet extraordinaire de l’OUA (8-9 Septembre 1999à, est d’abord et avant tout une initiative de Mouammar Kadhafi. Ouverte à tous les Etats africains sans exception, l’Union Africaine offre de nouvelles perspectives.

Pour ce qui concerne la Libye, la coopération au sens complet du terme (…) est déjà sur les rails : du bois congolais à Benghazi, du pétrole libyen raffiné en Afrique de l’Ouest, des liaisons routières et maritimes, des télécommunications directes par satellite, des banques et autres projets industriels, agricoles, immobiliers et touristiques en partenariat, tout cela est une réalité que découvrent les nombreux visiteurs africains.

 

In Jeune Afrique, n°2112 du 3 Septembre 2001. « Point de vue », page I, II.

 

 

QUESTIONS

 

1. Dégagez le contexte historique de ce texte.

2. Expliquez cette phrase du texte : « Il s’agit par rapport à l’OUA … et structurel. »

3. Que pensez-vous de cette affirmation de l’auteur : « Ouverte à tous les Etats africains … de nouvelles perspectives.»

 

 

GEOGRAPHIE

 

Premier sujet : Dissertation

 

Le développement des cultures d’exportation en Côte d’Ivoire.

 

Deuxième sujet : Commentaire de document

 

Admiré, jalousé, craint, imité, mythifié même, le Japon a fait ses premiers pas dans le troisième millénaire dans une position bien moins fringante que celle dans laquelle il avait fait son entrée, fracassante, dans le XXe siècle…

Aujourd’hui, l’Empire du Soleil Levant – deuxième puissance économique mondiale – vient de traverser ce que l’on appelle une « décennie perdue », caractérisée par l’essoufflement du modèle nippon depuis le début des années 1990.

(…) Autrefois machine de guerre exportatrice, l’industrie japonaise a été contrainte de délocaliser à tour de bras, en particulier vers la Chine voisine et rivale.

Les choses ont commencé à changer, comme l’a montré, par exemple la reprise en main de Nissan son nouvel actionnaire Renault, qui, par des réformes audacieuses, a redressé ses ventes. Et l’économie nipponne continue à bénéficier d’une frénésie de consommation, le pouvoir d’achat n’ayant guère baissé, le taux de chômage restant aux alentours de 5 % et le vieillissement de la population n’ayant pas encore commencé à faire ressentir ses effets pervers (…).

(…) La jeunesse japonaise se sent désormais à l’étroit dans les carcans sociaux qu’acceptaient jusque-là ses aînés. Elle souhaite plus de liberté, plus de consommation (…).

Car la force du Japon a toujours été de savoir s’adapter – parfois difficilement ou avec retard – à un monde en mouvement.

 

Patrice De BEER in Le Monde, Dossier et Documents n°336, novembre 2004, P1.

 

 

QUESTIONS

 

1. Dégagez l’idée générale du texte.

2. Expliquez le passage suivant : « Autrefois, machine de guerre exportatrice …Chine voisine et rivale ».

3. Partagez-vous cet avis de l’auteur : « … la force du Japon a toujours été de savoir s’adapter ».